Nuisances sonores industrielles : les grandes étapes d’un projet acoustique

Industrie

Airopta accompagne chaque client industriel dans ses démarches de réduction de l’incidence sonore de son site, que ce soit sur son environnement ou en regard des gènes pour les opérateurs. Pour établir une proposition adaptée, nous concevons et fabriquons, sur la base de nos audits sur site, des solutions sur mesure. Pour garantir le meilleur résultat, nous suivons plusieurs étapes pour chaque projet acoustique.

Cas 1 : Traiter les nuisances sonores pour protéger les opérateurs

Pour chaque projet d’insonorisation ou de traitement vibratoire au cœur d’une usine ou d’un atelier, Airopta accompagne ses clients selon un processus en trois étapes majeures. 

  • Réaliser un premier audit

Le chargé d’affaires Airopta se déplace souvent pour comprendre le fonctionnement du site industriel et ses nuisances sonores. Il consulte les rapports acoustiques déjà établis (s’ils existent). Il s’agit pour lui de cerner la problématique et de faire un état des lieux avec quantification de la gêne et une prédétermination du gain à obtenir.

  • Effectuer les mesures nécessaires

Si, dans la majorité des cas, les mesures acoustiques réalisées lors de l’audit sont suffisantes, il peut aussi y avoir le besoin de réaliser une ou plusieurs autres interventions, le site étant trop complexe pour pouvoir l’analyser avec un seul audit site. Il s’agira alors de compléter les premières données par des mesures complémentaires. 

Avec son bureau d’études interne, Airopta peut réaliser toute étude, que ce soit pour analyser l’impact acoustique prévisionnel d’un projet futur ou établir l’état des lieux complet d’une situation existante. Quelques exemples de mesures effectuées : 

– La caractérisation acoustique des volumes : nous mesurons les paramètres des salles qui déterminent la réponse de celles-ci, en respect des normes de mesurages et des mesures d’isolement au bruit aérien et d’impact. De plus, nos acousticiens caractérisent les niveaux sonores ambiants dans les ateliers avec les utilisateurs en activité pour bien cerner les contours du contexte sonore.

– La mesure d’exposition du bruit au poste de travail, en référence au Code du travail et à l’arrêté ministériel du 15 décembre 2015 : selon deux approches complémentaires, par sonométrie (cartes de bruit) et par dosimétrie grâce à nos exposimètres positionnés sur l’opérateur. Notre expertise des typologies de bruit et l’écoute active combinée à ces mesurages nous permettent alors d’identifier les sources sonores génératrices des nuisances et d’être en mesure de définir les actions correctives à la problématique. 

– La caractérisation sonore et vibratoire d’installations industrielles, que ce soit des machines, des plateformes de production, des centrales d’énergie, des installations de climatisation, etc. 

– La mesure acoustique « d’état initial » c’est-à-dire la mesure du niveau sonore ambiant existant au démarrage d’un projet, afin de définir le cadre acoustique initial et déterminer les objectifs à atteindre pour la mise en conformité des installations. Ces mesures sont essentiellement réalisées avant le projet d’aménagement, afin de réfléchir en amont si des traitements acoustiques doivent être mis en œuvre (dans une logique d’optimisation des coûts et de planification).

 

  • Analyser, proposer, installer

L’équipe Airopta analyse ensuite toutes ces données pour se focaliser sur les points impactant. Nous sélectionnons alors les équipements gênants qui doivent être traités et nous analysons les contraintes opérationnelles à intégrer : assurer les besoins fonctionnels de l’équipement, s’adapter aux contraintes de fonctionnement, prévoir les accès nécessaires pour la maintenance, etc. Tous ces éléments sont alors intégrés dans le cahier des charges.

Après ce travail indispensable, Airopta établit ses préconisations, en définissant notamment les objectifs acoustiques à atteindre et les solutions acoustiques à mettre en œuvre, affinées en fonction des contraintes de fonctionnement. Ces solutions seront notamment modélisées en 3D, avec une nomenclature précise de ce qui est prévu (de l’équipement aux accessoires, en passant par les accès, etc.), sans oublier le chiffrage détaillé.

Il restera ensuite la mise en œuvre des solutions de traitement (réalisées par le prestataire ou en interne) et la vérification par la mesure de l’atteinte des objectifs.

 

Cas 2 : traiter les nuisances sonores pour protéger le voisinage

Pour traiter les nuisances sonores d’un site industriel dans son environnement, nous réalisons d’abord un état des lieux précis de la situation acoustique. En effet, lorsqu’un site génère des nuisances sonores, il peut être difficile d’identifier précisément les sources responsables de ces nuisances, d’autant plus lorsque les sites industriels ont une emprise au sol importante.

  • Des mesures de plusieurs ordres

Dans ce cas, des études acoustiques spécifiques sont réalisées afin de définir des plans d’action précis. Elles consistent alors à réaliser un audit acoustique sur place, au niveau de chaque source identifiée comme potentiellement contributive, afin de mesurer leur niveau sonore. Ces mesures sont effectuées par des acousticiens spécialisés, qui possèdent une connaissance approfondie du secteur industriel.

Elles peuvent être de plusieurs ordres comme la mesure des nuisances sonores émises par le site industriel dans l’environnement au regard des réglementations ICPE. Nous établissons alors un état des lieux complet de la situation (calcul des émergences, niveaux sonores en limite de propriété et recherche des tonalités marquées) et nous produisons une analyse des mesures en détaillant, pour chaque point de contrôle, les bruits perçus. 

Nous pouvons aussi effectuer des mesures d’évaluation du bruit relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, en référence au décret n°2006-1099 du 31 août 2006. Nous mesurons alors les émergences globales et spectrales émises par les installations, pour pouvoir définir les meilleures solutions correctives à mettre en œuvre.

  • De la modélisation 3D à l’installation

Ensuite, dans un second temps, nous pouvons modéliser l’ensemble du site en 3D, en tenant compte de son environnement, c’est-à-dire l’emplacement des riverains les plus proches, les axes routiers et le profil altimétrique du site. Cette modélisation est effectuée dans le cas d’approches compliquées, avec un nombre important de sources sonores ou avec un profil topographique du site complexe. Mais, dans un grand nombre de cas, des mesures acoustiques sur site et l’utilisation de nos feuilles de calculs en interne permettent de définir les aménagements sans passer par une modélisation.

Une fois cette étape terminée, nous passons à la troisième étape où nous intégrons les niveaux de puissance acoustique de chaque source, caractérisés à l’aide des mesures de niveau de pression sonore, conformément à la norme ISO 3744. À l’aide de ces trois étapes clés de l’étude, nous pouvons lancer le modèle de calcul et déterminer, pour chaque point de contrôle réglementaire, l’impact sonore précis de chaque source du site.

L’intérêt de ces études est qu’elles permettent d’identifier avec précision les sources sonores à traiter afin de garantir la conformité acoustique du site pour chaque point de contrôle. Pour le client, cela se traduit par une optimisation du retour sur investissement en maximisant le ratio entre les investissements économiques réalisés et les gains acoustiques obtenus.

Enfin, nous élaborons un plan d’action qui permet de définir la meilleure approche, tenant compte de tous les paramètres importants d’un projet : fonctionnels, sécuritaires et budgétaires, etc. Puis nous mettons en œuvre les aménagements, dans le cadre de prestations clé en main ou en co-traitance avec d’autres lots techniques.

 

Pourquoi Airopta ?

Avec Airopta, chaque client bénéficie de nos 45 ans d’expérience de l’acoustique en milieu industriel. Nous avons une très bonne connaissance des lignes de production, des solutions acoustiques nécessaires et de toutes les contraintes de l’industrie, en particulier vis-à-vis de son environnement.

Nous disposons également d’une très grande bibliothèque de données acoustiques. Ce qui peut permettre à la fois d’anticiper facilement chaque problématique et d’accompagner nos clients dans leur réflexion acoustique. Avec plus de 14 000 projets déjà réalisés, nous leur faisons bénéficier d’un vrai retour d’expérience, permettant de proposer des solutions acoustiques avec un engagement de résultat après travaux.

 

Découvrez notre infographie "Les 5 étapes d’un plan d’actions d’insonorisation"

La mise en place de solutions acoustiques est un projet complexe qu’il ne faut pas prendre à la légère. Pour s’assurer de son succès, il est indispensable de suivre 5 étapes clés.

TELECHARGEZ L'INFOGRAPHIE
Enzo DENIS
Enzo DENIS

Articles similaires

Industrie 15/05/2024

Cas client : Création d’une nouvelle cabine opérateur de pilotage pour broyeur venant remplacer l’ancienne.

    Une réalisation Airopta : le remplacement d’une cabine acoustique opérateur de pilotage pour broyeur ayant...

Industrie 06/05/2024

Les panneaux acoustiques Airophone

Le panneau acoustique AIROPHONE  La solution polyvalente et performante   Amélioration du...