Allier la performance acoustique à vos besoins de production et d’accès pour la maintenance de vos équipements

Industrie

Les 3 questions clés à se poser pour réduire le bruit en milieu industriel.

 

Vous être prêts à engager les démarches nécessaires pour réduire les bruits sur votre site industriel. Mais avant de choisir votre prestataire, posez-vous les trois questions importantes pour s’assurer de son professionnalisme et de son expertise.

Quels sont les équipements industriels souvent générateurs de bruit ? 

 

L’industrie présente des nuisances sonores nombreuses et variées, liées surtout aux phénomènes mécaniques qui sont sources de vibrations (bruits solidiens) et de bruits aériens. Elles sont donc multiples et doivent être clairement localisées pour être bien traitées.

Certes, il y a les machines mais de nombreuses autres installations comme le chauffage, la ventilation ou le refoulement d’air peuvent s’avérer bruyantes. Par exemple, des tuyauteries peuvent se transformer en sources sonores lorsque leur enveloppe est soumise à une vibration suffisamment intense qui se transforme alors en corde vibrante avec un son loin d’être harmonieux.

Les solutions existent pour chaque installation mais il est indispensable de procéder par étapes pour traiter correctement toutes les nuisances sonores dans l’industrie :

  • Il faut d’abord mesurer les gênes sonores sur les postes de travail à l’aide d’outils comme la cartographie d’atelier, les points ponctuels, l’exposimètre des travailleurs, etc.
  • Il faut ensuite effectuer les relevés sonores pour les installations classées en hiérarchisant les sources d’émission prédominantes puis en étudiant les solutions pour réduire la gêne et assurer la conformité réglementaire.
  • Il faut également prendre en compte les problématiques de ventilation et d’extraction d’air.
  • Enfin, on passera à la phase « conception de solutions adaptées », pour assurer le confort des salariés et réduire les bruits pour l’environnement, tout en intégrant les contraintes de production.

 

L’équipement acoustique mis en place sera-t-il assez performant pour résoudre la problématique acoustique ? 

Les typologies de bruit et leurs natures étant très variées, les solutions de traitements doivent être adaptées selon leurs caractères divers et changeants, selon l’équipement qui provoque la gêne sonore et selon les données géographiques du lieu où il se trouve. Pour déterminer les solutions les plus pertinentes, il est donc essentiel de procéder aux bonnes mesures pour caractériser toutes les problématiques acoustiques. Elles sont de plusieurs ordres :

  • Établir un constat règlementaire ICPE en mesurant les nuisances sonores émises par le site dans l’environnement. Cet état des lieux se caractérise notamment par un calcul des émergences, la mesure des niveaux sonores en limite de propriété ou la recherche des tonalités marquées, en détaillant pour chaque point de contrôle l’analyse des bruits perçus.
  • Établir une caractérisation acoustique des volumes et les niveaux sonores ambiants dans les pièces avec les utilisateurs en activité (pour bien cerner les contours du contexte sonore et calculer les paramètres qui découlent de l’utilisation typique d’une pièce).
  • Mesurer l’exposition du bruit au poste de travail par sonométrie (cartes de bruit) ou par dosimétrie, grâce à des exposimètres positionnés sur l’opérateur.
  • Mesurer les émergences globales et spectrales émises par les installations.
  • Établir la caractérisation sonore et vibratoire des installations industrielles.
  • Fixer les mesures acoustiques « d’état initial » (le niveau sonore ambiant au démarrage du projet), pour définir le cadre acoustique initial et déduire les objectifs à atteindre.

 

L’équipement acoustique mis en place est-il compatible avec les contraintes de production ou de maintenance ? 

En matière acoustique, rien ne doit se faire « au hasard ». C’est pour cela qu’il faut d’abord effectuer un état des lieux précis de la situation acoustique. Ensuite, un plan d’actions définira la meilleure approche en fonction des contraintes de chaque site (fonctionnelles, sécuritaires ou budgétaires). Et ce n’est qu’après ces étapes qu’il faut procéder à la mise en œuvre des aménagements.

Ceux-ci doivent alors obligatoirement intégrer en même temps de nombreuses exigences comme :

  • la performance acoustique ;
  • la ventilation, la climatisation et le chauffage ;
  • l’aspiration et la filtration de l’air pollué ;
  • les contraintes de production ;
  • la résistance aux projections ;
  • l’accès des équipements pour la maintenance ;
  • la sécurité du personnel.

 

Besoin d'une solution acoustique ?

Contactez un de nos experts acousticiens

Cliquez ici
Morgane Giarrana
Morgane Giarrana

Articles similaires

cabine acoustique
Industrie 26/09/2022

Réalisation d’une cabine acoustique pour un atelier de production

Contexte : La société ARDAGH a fait appel à Airopta avec une demande bien précise,...

écran acoustique extérieur
Industrie 26/09/2022

Cas client : Un écran acoustique pour atténuer le bruit d’un groupe froid

Un exemple de réalisation Airopta : la mise en place d’un écran acoustique pour...